ô Berges SauvagesLe bourg 43150 CHADRON

Un commerce convivial, éthique et animé

ô Berges Sauvages - CHADRON
Restaurant/Bar, Gîtes et épicerie

Un projet municipal et humain

Vous connaissiez peut-être Le Pakebot, cette salle de concerts située dans le centre de Chadron ? Désormais, il s’agit de la salle de restaurant-concert du commerce multiservices baptisé Ô Berges Sauvages. Le projet, façonné depuis longtemps par Isabelle et Patrick Savoie, était également celui de la mairie de la commune, qui en 2014, a racheté le tènement d’immeubles en plein bourg. La partie « épicerie », qui a longtemps été utilisée par un collectif de producteurs, a ainsi été unie au reste du bâtiment, entièrement rénové pour l’occasion. Depuis le 14 juin, la gérante Isabelle Savoie, et son mari, employé, tiennent donc ce commerce multiservices dans un esprit qui se veut éthique et convivial. Une initiative qui permet avant tout de faire revivre le village, puisqu’il s’agit du seul commerce de Chadron.

Une alimentation saine et locale

Lorsque l’on entre dans la boutique, on trouve d’abord un bar, dans lequel on sert des bières artisanales, des sirops biologiques et des alcools du coin. Dans la même pièce, les clients peuvent trouver dans la petite épicerie les produits de première nécessité, des produits frais et des produits secs. Des œufs au fromage en passant par les confitures, tout est local et la plupart est bio. « On valorise le travail des producteurs locaux jusque dans l’assiette », explique Isabelle. Oui, car c’est elle qui est aux fournaux. Au fond de la boutique, une grande salle de restaurant, dans laquelle a été installée une petite estrade, fait face à la Gazeille. Dès qu’il fait beau, les clients peuvent d’ailleurs déguster leurs plats en terrasse. « Ce n’est pas de la grande cuisine, mais ce sont toujours des produits frais, locaux et de saison ».

Un gîte sur le GR3

Au dessus du commerce, et du logement du couple, deux gîtes ont été aménagés. L’un peut accueillir 4 personnes, le second 9 pensionnaires. Ces deux appartements entièrement indépendants sont disponibles toute l’année. « Nous avons beaucoup de randonneurs, mais aussi des ouvriers », m’informe Patrick. Il se trouve que le commerce est situé sur le GR3, un chemin très fréquenté, surtout en période estival.

« Un acte militant, dans la continuité de ce que nous sommes »

Isabelle et Patrick Savoie n’en sont pas à leur première activité. Et pour cause : ils cumulent les emplois depuis des années. Les deux commerçants ont longtemps été producteurs de poulet fermier, tout en exerçant d’autres métiers à côté. Isabelle a été salariée dans une boulangerie des Estables, Patrick continue de travailler à L’Etable, une épicerie de Costaros. « Nous sommes fatigués, mais ce projet nous tient à cœur », se confie Isabelle. « C’est un acte militant, dans la continuité de ce que nous sommes, de notre changement de vie et de notre façon de consommer », ajoute Patrick. Le couple, qui réalise ainsi son rêve, apprécie avant tout le contact humain. Sur ce point ils sont servis : la clientèle est au rendez-vous.

A.S. de zoom d’ici